Franck Plaa

CONDUCTEUR DE TRAVAUX

Quel est le point commun entre l’impression et l’architecture ? L’amour du bel ouvrage, vous répond en substance Franck Plaa qui, après une carrière dans l’imprimerie et les arts graphiques, a rejoint le bâtiment.

D’abord en s’intéressant à la sécurité incendie, secteur dans lequel il fut directeur technique, puis en créant, il y a une quinzaine d’années, sa propre société d’entreprise générale appliquée à la rénovation.

« Il était fait pour », dit son entourage, connaissant l’expert qui sommeillait en lui, et son goût pour le contact et le service – auquel il ne déroge jamais. « Ce que vous avez en main doit être ce que vous aviez imaginé. Une maison, c’est exactement la même chose », insiste Franck Plaa qui ne pense qu’à l’utilisateur final et à l’usage.

L’Atelier Gröll, qu’il a rejoint récemment, nourrit l’appétit de cet optimiste : « Conducteur de travaux, c’est un métier de contact humain avant toute chose : si la trame reste identique, on n’a jamais la même personne en face de soi. Cela crée une multitude de combinaisons possibles pour trouver la solution. Et c’est ce qui rend le métier vivant et vraiment passionnant ! »

Son moteur : le plaisir. Aucun changement dans sa vie professionnelle ne s’est fait sans. Et l’ouverture aux autres, qui fait partie intégrante de son métier.

Ses bonnes vibrations : le goût de lire, une passion dévorante « de Spinoza ou Miyamoto Musashi à Lilian Thuram (« Mes étoiles noires ») pour permettre au cerveau de débrancher. » Pas de critères. La coïncidence ; la rencontre avec un mot, une phrase, un auteur…